GUIDEMG

Parc d'Andringitra à Madagascar

Article publié , mis à jour . Par .

Andringitra est un massif granitique d'une superficie de 31160 ha. Randonnée, trekking, escalade, et vue panoramique sont parmi les intérêts de ce parc national rendus possibles grâce à ses 100 km de pistes aménagées dans son décor pittoresque de montagnes.

L'Andringitra est peuplé en majorité par les Bara, éleveurs contemplatifs et bons agriculteurs. Le christianisme semble avoir peu pénétré, ce qui explique la survivance de diverses traditions parfois jugées païennes par les missionnaires et pasteurs de la foi luthérienne. Or, les ressources naturelles et la biodiversité sont justement protégées par des croyances spirituelles ainsi que par divers tabous. (Lacs et chutes mystiques qu'il est interdit de polluer ou de profaner, forêt sacrée dont les plantes ne doivent pas être cueillies etc...)

Le Parc National d'Andringitra

Ce massif, d’une superficie de 31160 ha, situé à 97 km de Fianarantsoa est un massif granitique reposant sur un socle de roche cristalline et de grès ; il est soutenu à l’Ouest par le gneiss d’ Amborompotsy et à l’Est par le granite magmatique. Composé d’une série de chaînes de rochers aux nombreux pics, son altitude varie de 500 à 2650 m avec un point culminant à 2658m : le Pic Boby , le deuxième sommet le plus haut et accessible de Madagascar, appelé en malgache «Imarivolanitra», signifiant «touchant le ciel», ce ciel qui est toujours nuageux même lorsque les alentours resplendissent d'un soleil radieux.

Trois différents climats conditionnés par l’altitude et l’orientation des versants règnent sur l’Andringitra. Celui du versant Est, tropical humide, est dominé par une forte pluviométrie atteignant 4000 mm par an et une température moyenne de 21°C. Le Centre, zone touristique du parc, présente un climat tropical d'altitude. Il peut faire très froid en juin et Juillet, milieu de l’hiver austral, avec des températures proches de 0°C, la pluviométrie habituelle est de 2400 mm par an. Enfin, le versant Ouest a un climat tropical à saison sèche avec une température moyenne de 24°C et une pluviométrie de 1300 mm par an.

Cinq circuits de randonnées pédestres dans l'Andringitra

Conditions matérielles: se munir de bonnes chaussures de marche en terrain caillouteux, vêtements chauds, imperméable, torches et chapeau. Inutile de prendre tentes ou sacs de couchage qui sont disponibles sur place.

Asaramanitra : 6km en 4 heures. Chutes d’eau entourées de légendes. Grotte cachée sous une forêt verte qui a servi d’abri du temps des guerres ethniques mais aussi de repaires des voleurs de zébus.

Diavolana ou pleine lune : 13km en 10 heures de marche. Traversée de prairies de fleurs sauvages, et d’orchidées jusqu’ à un paysage lunaire qui mérite bien son nom!

Imarivolanitra ou près des cieux : circuit aller retour de 28km réalisable en 2 jours.C'est l’ascension du pic Boby à la rencontre de ses habitants de haute altitude après la traversée des savanes herbeuses. Circuit le plus pratiqué, dont voici le programme: Premier Jour, marche avec 600m de dénivelé pour 4 heures, village betsileo, 2 chutes sacrées et la grotte, plateau des orchidées à 2000m. Campement à 2050m. Second jour, départ de bon matin pour essayer d’arriver avant les nuages de la journée, ascension du Pic Boby en 8h de marche jusqu'à 2658m. Belle vue, plantes rares et oiseaux. Troisième jour, Descente par le versant ouest, grande falaise de Tsaranoro. Ou par le versant Est, vue du village et de la forêt d'Imaitso. Ballade de 6 heures jusqu'au campement des « extra terrestres », piscine naturelle, paysage lunaire.

Imaitso ou la verdure : 14km en 8 heures de marche. Vestige d’une forêt primaire humide, une forêt pluviale de basse altitude avec des arbres de petite taille à feuilles dures vernissées qui les rendent capables de résister à la sècheresse de l’hiver austral, tels que « l’aloès d’ Andringitra ».

Isahavato ou champs de pierre. 15km en 8 heures de marche .Escalade du plateau de l’ouest en traversant des zones plantées de palmiers rares, avec possibilité d’admirer son coucher du soleil et sa piscine naturelle.

Faune et flore de l'Andringitra

Elles sont riches en espèces endémiques : C’est le cas des orchidées dont une trentaine d’espèces ont été inventoriées. Végétation variée et étagée, allant d’une forêt humide de basse altitude : à 800m arbres de 25 à 30m comme le canarium madagascariensis, Sloanea rhodantea ; ensuite à partir de 1200m, Podocarpus madagascariensis dans une forêt humide de montagne puis à 1625m, une forêt sclérophylle de montagne dominée par les brumes et nuages, ce qui entraîne la formation d’une canopée végétale basse de 5 à 10m. Rochers couverts de mousse et de lichens, végétations herbacées et ligneuses.

La densité et la variété faunistique diminue à mesure que l’on prend de l’altitude. On rencontre entre autres: 13 espèces de lémuriens : dont le petit Microcèbe, le lémur Catta, le lémur fulvus d’un roux brillant aux côtés de 106 espèces d’ oiseaux : le faux souimanga de Salomonsen au long bec recourbé, le petit fody dont le plumage vire au rouge vif en période des amours de novembre à mars ou encore le Rolleir terrestre Atelonis. Les mammifères non volants sont très importants (26 espèces dont 25 espèces endémiques) : rongeurs mais aussi carnivores, auxquels s’ajoutent des amphibiens et divers reptiles. On observe que la variation de l’altitude entraîne un changement de l’écosystème et de l’habitat naturel.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.